jeudi 31 octobre 2013

Facebook dépasse les 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires au 3e trimestre

Facebook maintient sa croissance. Le réseau social a publié un chiffre d’affaires de 2,02 milliards de dollars au troisième trimestre 2013, en progression de 60% sur un an (contre une croissance de 53% lors du précédent trimestre). C’est bien supérieur à ce qu’attendaient les analystes, qui tablaient sur un chiffre d’affaires de 1,91 milliard de dollars.
Objet d’interrogations lors de l’introduction en Bourse de la société il y a près d’un an et demi, le mobile continue de nourrir la croissance de Facebook. Il représente désormais 49 % des revenus publicitaires du réseau social, qui continue d’engranger les nouveaux utilisateurs sur smartphones et tablettes.
Facebook soigne également sa rentabilité. La société californienne a généré un bénéfice net de 425 millions de dollars au troisième trimestre, soit 0,17 dollar par action, quand le consensus misait sur 0,19 dollar par action.
Ces résultats devraient redonner un peu d’air à Facebook, sous pression ces jours-ci après la publication par Forrester d’un rapport critique sur son modèle publicitaire. L’institut d’études a interrogé des professionnels du marketing sur leur perception des publicités sur le réseau social. Selon ceux-ci, les formats proposés ne seraient pas efficaces : seuls 16% des messages postés par une marque seraient effectivement vus par les fans d’une page.
Le ciblage, revendiqué par Facebook comme l’un de ses atouts, ne serait pas si efficace. Et, sur plusieurs réseaux sociaux étudiés, Facebook arriverait bon dernier en termes de satisfaction, derrière Youtube, LinkedIn, Twitter… et même Google+. La société américaine avait réagi à la publication de ce rapport, le qualifiant d’ « irresponsable » et « illogique ».
A plus long terme, Facebook va devoir trouver des relais de croissance pour satisfaire les marchés. Il pourrait notamment se positionner sur la publicité vidéo, mais ce ne sera pas avant l’année prochaine, les tests effectués auprès des internautes n’ayant pas été concluants, selon la presse américaine. Le réseau social va aussi devoir améliorer le revenu par utilisateur en dehors des Etats-Unis. En Europe, et plus encore sur les marchés émergents, il ne monétise pas encore son audience comme il le fait sur son marché domestique.

Source: lesechos.fr

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

 
blogger